Comment écrire un article de blog ?

Publié par RedacDesign le

comment écrire un article de blog

Grâce à l’Internet, les premiers weblogs en 1989 ont révolutionné l’écriture, signant ainsi la fin de l’ère du tout papier. Trente ans après, les écrivains en herbe n’ont plus seulement le but de partager leurs écrits avec leur entourage. L’ambition de rédiger de bons articles est forte, car il est tout à fait possible de nos jours d’accéder à des métiers rédactionnels sans avoir fait de longues études de lettres. À condition de maîtriser orthographe, grammaire et syntaxe et d’avoir un style accrocheur, on peut proposer un article intéressant. Mais alors, comment écrire un article ? Ou plus précisément, comment écrire un bon article de blog ?

Avec le temps, l’activité est devenue plus sérieuse, plus technique, jusqu’à finir par se professionnaliser. De nouvelles technologies basées sur des algorithmes toujours plus précis et le référencement naturel, ou SEO (search engine optimization), se sont imposés. Dorénavant, il ne suffit plus de savoir jouer avec les mots pour rédiger un article. Il faut être en mesure de se distinguer en étudiant en profondeur des données spécifiques.

Comment écrire un article en général ?

Préparer son article

Pour l’écriture papier ou pour un site personnel, certains incontournables communs aux deux disciplines s’apparentent à un véritable travail journalistique. Pour apprendre à écrire un article, il vaut mieux respecter une méthode rigoureuse :

  • trouver un bon sujet ;
  • compiler des informations ;   
  • analyser des données et leur crédibilité ;   
  • choisir un point de vue ;   
  • structurer ;   
  • rédiger et éditer ;   
  • publier.

Un bon sujet peut correspondre à l’air du temps. Il doit surtout attiser la curiosité et être riche en informations. Il est donc conseillé d’être à l’écoute des gens ou de l’actualité, afin d’identifier les tendances. Développer l’instinct permettant d’anticiper les matières qui prendront de l’importance à moyen terme est un bonus. L’auteur doit uniquement se focaliser sur l’objet qui saura attirer le lecteur et lui donner envie de lire.

Se mettre en quête de renseignements judicieux, de détails marquants ou d’anecdotes distrayantes n’est pas suffisant ! La fiabilité des sources fera une grande différence avec des contenus de qualité moyenne. Souvent, le piège est de se contenter de recopier des nouvelles sans vérifier leur exactitude ou la probité des témoignages.

Une autre manière de susciter l’attention consiste à choisir un point de vue original, qui donnera plus de force à son argumentation. En laissant s’exprimer à bon escient le protagoniste, l’expert ou le témoin de l’action, le rédacteur s’attend à provoquer des retours divers. La réaction émotionnelle des lecteurs encourage une propagation plus rapide, notamment par le bouche-à-oreille ou les réseaux sociaux.

Pour une publication destinée à la presse papier, l’étape suivante, et non la moindre, est de structurer le texte selon un schéma défini « en entonnoir ». Commencer par traiter la généralité avant la spécificité, dans l’ordre chronologique. Par le biais d’une description ou d’un dialogue sont ensuite développés les principaux points de l’argumentaire. Telle est la méthode conventionnelle pour rédiger un article. Vous verrez plus bas comment écrire un bon article de blog car le Web nécessite des adaptations.

Les travaux pratiques

Après cette phase préalable consacrée à la recherche et à la mise en forme, passons maintenant à la pratique rédactionnelle. Tout d’abord, prendre sa meilleure plume et rassembler les détails collectés précédemment pour composer un narratif ordonné. Éviter les lourdeurs, les clichés et les répétitions. Choisir le ton convenable, le style et les mots précis qui donneront envie au lecteur d’aller au bout du récit.

Posséder un bon usage de la langue et de ses subtilités est obligatoire. Comment écrire un article de qualité sans avoir conscience de ses lacunes et limites ? C’est une question de professionnalisme et il est vivement conseillé de vérifier minutieusement les textes avant leur parution. Les fautes de français et les contenus incompréhensibles pénalisent la lecture. Le temps employé pour les corrections bénéficiera donc à la fluidité et au plaisir de lire.

Enfin, au moment de divulguer l’ouvrage, sélectionner le média adéquat (papier ou Internet) permet de cibler le public susceptible d’être sensibilisé au sujet. Aussi complet et pertinent soit-il, le travail sera gâché s’il ne trouve pas son auditoire.

Quelques clés pour rédiger un bon article de blog

L’évolution du blogueur type

Qu’on soit rompu à la dissertation ou débutant, la transition au monde numérique ne s’effectue qu’en prenant connaissance d’usages distinctifs. La différence originelle entre un éditorial et un billet de Web journal réside dans le caractère personnel du texte. Les pionniers du genre ont commencé à alimenter leur chronique, comme on rédige un journal intime. Peu importait la qualité, tous pouvaient laisser libre cours à leurs envies, tout en les partageant avec le monde entier. Avec l’essor de ce nouvel univers, nombreux sont ceux qui ont dépassé leurs complexes quant au style ou aux erreurs de langage. C’est la raison pour laquelle ce format a pu évoluer et s’universaliser durant les trente dernières années. Les journaux intimes dépassés, de nouveaux adeptes pris au jeu de ce support se sont ouverts à d’autres thèmes.

Depuis les années 2000, la popularité des différents types de blogs est telle qu’ils sont même utilisés par des médias professionnels pour traiter l’actualité mondiale. Ce phénomène n’ayant fait que s’amplifier, il a permis l’émergence de reporters amateurs et de nouveaux métiers basés sur la rédaction. De plus en plus de candidats se lancent dans l’écriture pour témoigner de leur passion. Une même question les taraude à leurs débuts : comment faire un article qui intéresse les lecteurs ?

Savoir provoquer l’envie de lire

Dans un premier temps, on peut s’attacher à effectuer une veille sur les réseaux sociaux et les agrégateurs web. Elle sera utile pour récolter des pistes de travail. Il est également conseillé de s’intéresser aux applications les plus populaires, ainsi qu’aux commentaires de blogs et de forums. C’est un moyen très fiable de dégager les tendances du moment, à partir d’une multitude d’informations disponibles sur le Net. De là, le blogueur peut sélectionner un concept s’inscrivant comme une valeur sûre ou, à l’inverse, potentiellement viral. Une chronique virale sera partagée et touchera plus rapidement une population importante mais sa « durée de vie » sera plus courte. C’est le cas des sujets d’actualités, des évènements mémorables, toutes ces news qui font le buzz jour après jour. Et bien entendu, un article qui séduit entraîne une augmentation du trafic d’un site.

Parmi les valeurs sûres, les idées les plus attrayantes concernent :

  • les voyages ;   
  • l’hygiène de vie et le développement personnel ;   
  • l’accomplissement de soi ;   
  • gagner de l’argent ;   
  • certains sujets de niche.

La place du SEO dans l’écriture d’un article de blog

Qu’est-ce que l’optimisation SEO ?

Pour résumer en quelques mots, cela consiste à satisfaire les algorithmes des moteurs de recherche. Ce sont eux qui répertorient la puissance d’un site en fonction de son contenu et de ses performances. Alors, comment écrire un article sans être expert de l’optimisation ? Une certaine connaissance des techniques de base en SEO s’avère nécessaire.

Ces techniques seront utiles pour que le site puisse se classer dans les premières pages de résultats. Depuis son élaboration dans les années 90, la place du SEO s’est accrue avec les différentes mises à jour de Google. Parce que Google recense à lui seul 91 % des recherches, la concurrence fait rage pour obtenir un bon ranking dans la première page des résultats de recherche.

Si vous vous demandez qu’est-ce que le SEO ?, nous vous invitons à lire notre article qui répond à cette question.

La balise title

Ce qui rend une publication séduisante pour le lecteur réside dans la qualité de son titre et de son introduction. Ce même titre, ou title, apparaissant dans la barre titre du navigateur ou dans l’onglet de la page, est identifié dans la SERP (search engine result page), la page des résultats des moteurs de recherche. Un bon title inclut une requête clé à l’effet incitatif, et devient l’équivalent d’un slogan publicitaire : c’est le copywriting. La finalité de cette technique est d’amener le public à cliquer sur la page.

Besoin d’un coup de pouce pour bien choisir votre mot-clé ? Lisez ceci !

Une structure étudiée

La structure est également très importante. Il faut savoir que l’internaute n’aime pas perdre son temps, car il est constamment sollicité. Imaginons une séance de speed dating : les candidats sont contraints de faire bonne impression dans un délai très court. Ils doivent répondre rapidement aux questions qu’on leur pose afin de donner l’envie d’en découvrir plus sur eux. (Restons-en là avec cette comparaison hasardeuse, vous en aurez compris le principe.) C’est la raison pour laquelle la technique de l’entonnoir utilisée dans une rédaction papier classique ne fonctionne plus. On adopte alors la technique de l’entonnoir inversé : en s’appliquant à développer l’aspect spécifique de la thématique avant la généralité. De même, la structure d’un article internet doit être « en F ». Tout ceci dans le but de permettre de répondre à la requête principale en début de texte.

La tendance de lecture "en F" des internautes pour rédiger un bon article web
La tendance de lecture « en F » des internautes

Que ce soit pour la structure du texte ou pour la structure d’une page web, il est primordial pour l’expérience utilisateur, ou UX, de procéder avec cohérence dans le déroulement du texte. Un balisage html, un titre primaire fort (H1), puis un plan détaillé dans l’introduction doivent contextualiser les requêtes principales ainsi que leur champ sémantique et lexical. Ces requêtes et leurs réponses sont explicitées dans des parties distinctes aérées grâce à des intertitres (H2), elles-mêmes contenant parfois des sous-parties sous des H3. Enfin, une conclusion appelle le lecteur à passer à l’action par un CTA (call to action).

À l’époque actuelle, la profusion de sites nécessite des connaissances en SEO afin d’augmenter leur visibilité et leur compétitivité. Il est, par conséquent, capital de savoir les optimiser pour intensifier le trafic. C’est ainsi que le blog devient, pour les plus efficaces et les plus motivés, une source principale de revenu.

Pour une optimisation élargie

Outre l’optimisation de contenu, une optimisation technique consiste en une
« validation » du site par l’AI de Google. À partir de la configuration côté serveur de l’hébergeur, puis au niveau du code source du site lui-même. Le langage html côté client doit être irréprochable pour favoriser le référencement. Si une bonne interprétation n’est pas permise, les performances ne seront pas au rendez-vous.

Fort heureusement, contrairement à un site internet, un blog est la plupart du temps fourni « clé en main ». Il peut constituer un espace dédié sur une plateforme gérée et hébergée par le prestataire du service. Il est disponible aussi sous forme d’un CMS (content management system), ou système de gestion de contenu. Le plus connu étant WordPress. Ce type de logiciel permet de gérer et de publier des contenus sur le Net et fonctionne chez une majorité d’hébergeurs. Ces outils ne requièrent pas d’optimisation technique avancée de la part de l’utilisateur.

S’investir dans le SEO peut provoquer un déclic en faveur de l’entrepreneuriat. En effet, toujours plus de blogueurs amateurs songent à conjuguer passion avec activité professionnelle. La monétisation d’un blog par affiliation ou vente directe de produits ne peut se priver des avantages de l’optimisation. D’un bon référencement réussi découle une fréquentation plus importante qui se traduit par une augmentation du chiffre d’affaires.

Ce qu’il faut retenir

De la question « comment écrire un article ? » peut se révéler une vocation plus ou moins tardive. Le SEO ne doit pas être prétexte à la freiner. Pour mener à bien un projet de blogging, il suffit d’être passionné d’écriture ou d’un sujet qu’on souhaite promouvoir. Par amour de l’art ou par volonté d’évoluer dans son travail, seuls comptent la satisfaction et le plaisir procurés. 

La période actuelle est propice à de nouvelles aventures par l’intermédiaire du télétravail : vous fourmillez d’idées que vous ne voyez pas suffisamment traitées sur le Web ? 

La mission de RedacDesign est de donner vie à vos envies, en créant des contenus et des articles percutants et professionnels. Pour une meilleure visibilité sur le Net, faites appel au savoir-faire de RedacDesign !

Un article de Corinne Cachoux

Pensez à partager l’article sur votre réseau social préféré et à laisser un commentaire juste en bas !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer