Comment bien choisir ses mots clés

Publié par RedacDesign le

bien choisir ses mots clés

Comment bien choisir ses mots clés est la question légitime quand on commence à comprendre ce qu’est le SEO. Dans cet article vous allez apprendre les rudiments pour choisir les mots clés les plus pertinents pour votre contenu, mais aussi les pièges à éviter afin de ne pas être pénalisé.

Les différents types de mots clés

Il y a plusieurs manières de classifier les mots clés. La classification que nous avons choisie est enseignée par Christopher de redacteurweb.fr. Jusqu’à présent, elle nous convient parfaitement car elle correspond à une réalité que nous avons nous-mêmes constatée. Ainsi, on retrouve les mots clés :

  • de niche : les lecteurs sont ciblés, il y a peu de compétition, la thématique est spécialisée et vous pouvez dominer les SERP ;
  • délaissés : ceux-ci sont peu utilisés, la thématique est ciblée et peuvent offrir un trafic intéressant ;
  • parasités : ils ont plusieurs sens, il faut alors privilégier la longue traîne ;
  • concurrentiels : dominés par les “gros” et anciens sites.

Reconnaître les mots clés permet de mieux les comprendre et de mieux les utiliser, mais ils ne sont rien sans l’appui de certains outils.

Vous utilisez WordPress et le plugin Yoast ? Apprenez à réussir votre requête cible (mot-clé) avec cet article.

À la recherche de mots clés : les outils

Du tableur type Excel aux applications très fournies du genre Google Keyword Planner, les outils pour aider votre quête de mots clés ne manquent pas. Il en existe énormément, ce qui est un avantage puisque vous avez l’embarras du choix, mais au risque de vous y perdre, alors que le temps manque souvent à chacun.

C’est pourquoi nous vous proposons cette liste afin de vous faire gagner du temps. Nous y avons ajouté une note sur l’utilité de chacun et ce que nous en pensons :

  • Excel ou tout autre tableur (LibreOffice, Google Sheets), pour le listing et la classification de vos mots clés ;
  • Keyword Planner : gratuit mais de moins en moins pertinent, puis il faut créer une campagne publicitaire pour l’annuler aussitôt ;
  • KW Finder : essai gratuit de 10 jours ;
  • SEMrush : un outil très utilisé par les professionnels ;
  • Insight Yooda : l’outil français pour le référencement ;
  • Ubersuggest par Neil Patel : notre préféré, il propose des analyses gratuites toutes les 24 heures, mais aussi des fonctionnalités très utiles et son abonnement est l’un des plus concurrentiels du marché ;
  • etc.
comment bien choisir ses mots clés avec Ubersuggest

Des applications très complètes

Ces applications peuvent paraître simples d’un premier abord, et c’est le cas concernant la simple recherche de mots clés. Cependant, elles peuvent aussi proposer des services très complets pour optimiser le référencement de votre site.

Par exemple, Ubersuggest permet de placer une veille sur la concurrence et sur le développement de son propre site.

Maintenant que vous avez entre les mains les outils et que vous en avez certainement essayé pour vous faire la main, vous allez pouvoir bien choisir vos mots clés de façon à ce qu’ils soient pertinents pour vous.

Définir les mots clés pertinents selon son univers

Avant de vous lancer à corps perdu dans la quête de mots clés, il est nécessaire de structurer la démarche. En effet, il est naturellement déconseillé de parler de tout et de rien sur son site ou son blog. Même les sites d’information sectorisent les sujets.

Ce n’est pas parce que vous avez trouvé un mot clé avec une présence concurrente faible et un trafic relativement bon qu’il vous faut à tout prix vous ruer dessus. Serait-il bon pour Dell, le fabricant d’ordinateur, de parler d’oiseau bleu parce que celui a la côte sur Google ?

Lors de la création de votre site ou d’un nouveau contenu il est important de savoir de quoi vous allez parler et de vérifier que le sujet corresponde bien à votre univers. 

La base pour structurer votre recherche de mots clés

Pour vous aider à vous structurer, vous vous appuierez d’abord sur la liste vue plus haut. Cependant, cette énumération de types de mots clés fait seulement référence à la concurrence, maintenant, nous allons créer une liste en fonction du type de contenu.

Vous avez donc les mots clés :

  • de marque : reprenant le nom de l’entreprise ou le nom de produits. Prenez garde à éviter le parasitage (exemple : Tapis et tapis) ;
  • généralistes : souvent en un seul mot (exemple : voiture). Ils sont le plus souvent très concurrentiels ;
  • d’information : ils permettent de créer une image d’expert en répondant aux questions “comment ?”, “pourquoi ?” ou en donnant une définition… La mise en compétition y est moindre ;
  • d’intention : c’est-à-dire les verbes d’intention comme “acheter”, “trouver”, “réserver”… La concurrence y est souvent forte et les annonces payantes (SEA) sont nombreuses ;
  • locaux : qui déterminent une zone géographique (exemple : tai chi en Gironde)
coup d'oeil sur la concurrence

Jeter un œil à la concurrence

Vous devez avoir maintenant une liste de mots clés que vous aimeriez utiliser pour vos contenus. Ce qu’il reste à faire est de vérifier leur pertinence, notamment vis-à-vis des concurrents.

Pour ce faire, vous allez utiliser l’un des sites vus plus haut, voire plusieurs de ces sites si vous souhaitez jongler avec les recherches gratuites de chacun.

Prenons l’exemple d’Ubersuggest avec le mot clé “voiture”. A l’heure où est écrit cet article, le volume de recherche est estimé à 201 000 par mois, ce qui est très bon. La difficulté SEO est de 88, ce qui signifie une concurrence très forte, de même que pour la difficulté SEA qui est à 93 points.

En d’autres termes, la pression est extrêmement forte, alors à moins que vous ne soyez un constructeur automobile ou un magazine automobile de renom, nous vous déconseillons de rester sur ce mot clé.

Vous allez maintenant vous aider de l’option “Idées de Mots Clés” de Ubersuggest pour vous permettre de trouver un mot clé plus en adéquation avec votre réalité.

Repérer les bonnes opportunités

Dans la liste des idées de mots clés, vous tomberez sur les termes “voiture de luxe” et “voiture de course”. Ils proposent une très bonne alternative. Leur volume de recherche reste très acceptable (autour des 20 000 par mois) et la présence de concurrents est plutôt faible (environ 25).

C’est ainsi que l’on peut repérer les bonnes opportunités.

Les deux expressions clés, que nous détaillons un peu plus bas, “voiture de luxe” et “voiture de course” sont donc d’excellents exemples.

Comment éviter la concurrence ?

Cibler les opportunités est une bonne manière d’éviter la concurrence. Cependant, cela ne suffit pas et souvent il faut aller plus loin, comme regarder comment sont placés vos concurrents.

Les outils tel que Ubersuggest permettent de mesurer la difficulté à déloger un concurrent de la première page de résultat. Car oui, lorsque vous cherchez à grimper dans le classement Google, c’est au détriment de quelqu’un d’autre.

Pour aider à paraître en première page des SERP (Search Engine Results Pages – Pages de résultats des moteurs de recherche), il existe une  variante au simple mot clé : la création d’une expression clé plus longue, la longue traîne.

Bien choisir ses mots clés - Image par EstudioWebDoce de Pixabay
Image par EstudioWebDoce de Pixabay

Mot clé ou expression clé : la longue traîne

La longue traîne permet de viser une niche. Si “voiture” est vraiment très généraliste, l’expression clé, ou longue traîne, “voiture de course” cible une catégorie de voiture bien particulière. Prenons deux autres exemples : “cours de tai chi chuan en gironde” et “réparateur informatique à domicile”.

Le premier allie le ciblage d’une niche à la localisation géographique, tandis que le second fait référence à une activité niche dans des circonstances peu communes.

Vous l’avez compris, si vous êtes commerçant, par exemple, nous vous conseillons vivement de mettre à profit votre localité et votre particularité lorsque vous souhaitez faire apparaître votre boutique dans les premiers résultats des SERP.

Bien choisir ses mots clés : suffisant pour un bon référencement ?

La réponse est claire et sans appel : non ! À ce niveau, le plus important pour qu’un référencement soit réussi est de chercher à satisfaire vos visiteurs.

Pourquoi agir ainsi ? Parce que c’est la manière d’agir de Google. Celui-ci est en quête d’améliorer au maximum l’expérience utilisateur. Son objectif est donc de donner la meilleure réponse possible aux requêtes de recherches des internautes.

Pour cela, l’un des points cruciaux tournant autour des mots clés est le champ lexical.

champ lexical

La force d’un champ lexical

Les mots clés à eux seuls ne suffisent pas pour optimiser le référencement de votre site sur Google, Bing ou Yahoo!. Votre contenu doit mettre en avant tout un champ lexical gravitant autour du mot clé. Servez-vous des synonymes et des mots du même univers. Non seulement les robots de Google apprécieront, mais vos lecteurs d’autant plus.

Les pièges à éviter

Les bots (robots) de Google gagnent en précision au fil du temps, et surtout au fil de leurs mises à jour. Ce qui permettait, dans le passé, de faire grimper (ranker) votre site dans le classement des moteurs de recherche ne fonctionne plus toujours aujourd’hui.

Faire attention à tous ces détails et améliorer le référencement de votre site vous semble trop difficile ou vous voulez tout simplement confier cette tâche à un professionnel ? REDACDESIGN peut vous aider : contactez-nous !

Répétition excessive des expressions clés

Les bots savent de plus en plus faire la distinction entre une utilisation intelligente des mots clés et une utilisation abusive, alors ne cherchez pas à en mettre à toutes les phrases. Construisez d’abord des phrases claires et lisibles, pensez tout d’abord à vos lecteurs.

L’utilisation d’un champ lexical d’envergure permet d’éviter une trop grande répétition, mais aussi de donner une véritable valeur à votre contenu. On dit qu’un expert peut être remarqué par le vocabulaire étendu qu’il utilise !

Croire que les mots clés font tout

Les mots clés ne font pas tout. Si vous souhaitez vous assurer une bonne place dans les SERP (Search Engine Results Pages), il vous faudra vous concentrer sur d’autres points essentiels. En effet, l’optimisation pour le référencement naturel (le SEO) ne se contente pas seulement des mots clés, il y a également les aspects autorité et technique.

Pour résumer en quelques mots, l’autorité se base sur la qualité des liens entrants et sortants comme sur une mesure de la qualité du contenu. La technique quant à elle consiste à optimiser le site dès les lignes de code (structuration et responsivité) et réduire le temps de chargement entre autre.

Bien choisir ses mots clés : ce qu’il faut retenir

En définitif, il ne suffit pas seulement de répéter cent fois le même mot pour qu’il devienne une référence prise au sérieux par les moteurs de recherche. Au contraire, un abus de répétition peut très vite devenir un retour de bâton. N’oubliez pas la signification première d’un mot clé : c’est un mot essentiel d’un texte associé à celui-ci. Alors, pour bien choisir ses mots clés prenez des précautions et relisez cet article pour vous approprier les bonnes bases.

– Nicolas Herole

Vous vous posez la question « Qu’est-ce que le SEO ? », notre article vous donne la réponse !

Vous avez besoin d’une aide sur la création de votre contenu mais vous ne savez pas vers qui vous tourner ? Le rédacteur Web SEO peut vous y aider !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer