Réussir sa requête cible sur le plugin Yoast SEO

Publié par RedacDesign le

requête cible yoast SEO

Vous commencez à comprendre ce qu’est le SEO et l’importance des mots-clés. Adepte de WordPress, vous utilisez le célèbre plugin Yoast SEO pour vous aider à bien classer votre page sur Google. Mais, déposer votre requête cible, ou mot-clé, dans le champ de saisie est-il suffisant ? Le faites-vous bien ? Dans cet article nous vous donnons les astuces pour réussir votre requête cible.

Qu’est-ce qu’une requête cible ?

La requête cible est le nom donné à mot-clé ou expression-clé par Yoast. Pour les utilisateurs de WordPress dans sa version anglaise, le terme employé est focus keyphrase (phrase clé focus).

C’est le terme de recherche pour lequel vous souhaitez que votre article ou votre page soit référencé. Définir que tel mot ou telle expression (phrase) est la requête cible permet ainsi à votre article d’être repérable très facilement avec ce mot. Il peut alors apparaître idéalement dans la première page des résultats de recherche (SERP).

Comment Yoast SEO fonctionne ?

Après avoir défini votre requête cible dans la case adéquate (voir image ci-contre), le plugin Yoast SEO évalue le contenu de la page et fournit des indications permettant d’optimiser le contenu pour le référencement naturel.

Requête cible Yoast SEO

Ces indications sont visibles dans l’onglet « Analyse SEO » et rangées sous trois catégories différentes :

  • problèmes ;
  • améliorations ;
  • déjà optimisé.

L’un des avantages de sa version payante

La version gratuite de ce plugin ne permet en revanche pas de reconnaître les variantes de votre requête cible. Les synonymes et les mots voisins sont pourtant cruciaux pour :

  • éviter la trop grande répétition ;
  • donner une valeur qualitative au texte ;
  • asseoir votre expertise dans votre domaine ;
  • etc.

Yoast SEO Premium permet d’obtenir une analyse bien plus fine, à l’image des algorithmes de Google.

Pourquoi et comment utiliser des requêtes cibles ?

L’une des meilleures stratégies de référencement naturel est d’ajouter régulièrement du contenu de qualité dans votre site. Cela permet à Google de constater que votre site est actif et que vous augmentez la taille de votre contenu.

Cependant, l’ajout de contenu de manière aléatoire n’est pas très utile. Rappelez-vous de notre article « Qu’est-ce que le SEO ? » : les moteurs de recherche se basent sur trois critères principaux pour évaluer les pages des sites (autorité, cohérence et technique). Choisissez au hasard des sujets pour vos articles et vous serez certain d’être mal vu par Google et ses confrères.

Pour optimiser votre référencement naturel au maximum, il est donc nécessaire de réfléchir à une stratégie éditoriale. Cela signifie de facto d’étudier une bonne tactique pour vos mots-clés.

Il nous semble littéralement plus important d’étudier quelles requêtes cibles utiliser, avant de penser aux sujets et encore plus avant les textes eux-mêmes.

Nous vous conseillons de lire ou de relire notre article « Comment bien choisir ses mots clés ». Mais pour que vous ne perdiez pas le fil, nous vous résumons ici comment réussir le choix de vos requêtes cibles.

Trouver les mots clés que les internautes recherchent

Si vous êtes à la recherche des tous derniers buzz pour pouvoir en profiter également, cette technique ne vous conviendra pas totalement. Ici, il est question de construire un cocon de mots clés en rapport avec l’univers de votre activité. Si vous vendez des voitures, vous n’allez pas parler du dernier transfert réalisé au mercato.

La première stratégie est donc de choisir des requêtes cibles en fonction du thème de votre site ou de votre blog. Ce qu’il vous faut c’est créer un tableau avec un maximum de mots clés possibles à utiliser.

Pour cela, vous allez vous aider d’outils mis à disposition sur le Net. Plusieurs d’entre eux sont gratuits, bien qu’avec des fonctionnalités réduites. Qu’à cela ne tienne, ce sera déjà amplement suffisant pour commencer. Voici une liste d’outils que nous préférons :

  • KW Finder : essai gratuit 10 jours ;
  • SEMrush : l’un des outils les plus connus ;
  • Insight Yooda : il est entièrement en français ;
  • Ubersuggest : celui que nous utilisons, il propose des recherches gratuites toutes les 24 heures.

Définir la pertinence d’un mot-clé

Avoir une longue liste de mots et d’expressions clés c’est bien, mais mesurer leur pertinence c’est mieux. Avant de choisir votre requête cible sur le plugin Yoast SEO pour votre prochain article, il est en effet important de connaître son impact dans les moteurs de recherches.

L’outil Ubersuggest permet de mesurer l’audience pour chacune d’entre elles.

Surveiller la concurrence

Mieux encore, vous pouvez constater leur difficulté SEO. C’est-à-dire, prendre la mesure de la concurrence. Effectivement, une expression-clé avec un gros trafic de recherche par les internautes, mais avec une concurrence très élevée est à éviter.

Qu’est-ce qu’une longue traîne ?

Quand on aborde la question des mots clés il est courant d’entendre parler de longue traîne. C’est un synonyme d’expression-clé, et donc de requête cible par extension.

Une longue traîne permet de viser une niche et, ainsi, de réduire la concurrence. Elle permet aussi de se focaliser sur sa cible. En marketing, il est en effet recommandé de cibler une catégorie de futurs clients potentiels plutôt que l’ensemble de la population. L’adage dit bien qu’on ne peut pas plaire à tout le monde !

Un exemple est toujours plus parlant : si « orange » est un mot-clé, « orange sanguine » est une expression-clé et « orange sanguine juteuse » est une longue traîne. En réalité, il n’y a pas véritablement de règle pour différencier ces deux dernières, mais disons qu’une longue traîne est composée d’au moins trois mots.

Les pièges à éviter pour sa requête cible Yoast SEO

Il y a une chose extrêmement importante à savoir concernant le champ requête cible à remplir sur le plugin Yoast SEO : la requête cible choisie n’est pas forcément celle repérée par Google et compères.

Pourquoi ? La raison est très simple. Lorsque vous rédigez un article, vous répétez nécessairement certains mots plus que d’autres. Parfois, il vous arrivera (nous en avons nous-même fait l’expérience) de répéter moins souvent votre mot-clé que d’autres.

C’est ainsi qu’on rate sa requête cible. Ce n’est pas parce que vous indiquez au plugin Yoast SEO que votre mot clé est « baguette », par exemple, que celui-ci le deviendra automatiquement. Le champ de renseignement est uniquement là pour indiquer à l’extension quelle est votre requête ciblée. Ceci, afin de vous aider à vérifier sa répétition dans le texte, entre autre.

Vérifier que la requête cible est bien ce qu’elle prétend être

Pour cela, vous devrez vous appuyer sur des logiciels permettant de compter les occurrences et de mesurer les taux de densité des expressions.

Nous avons pris l’habitude d’utiliser l’analyseur de texte du site alyze.com. Il est gratuit et très facile à prendre en main.

Vous pouvez, au choix, analyser une page internet déjà en ligne ou copier-coller votre futur article dans l’onglet « entrez votre texte » (voir image).

alyze.com analyse de texte

Votre requête cible doit au moins faire partie des expressions les plus répétées et idéalement être l’occurrence la plus employée. Et n’oubliez pas que les synonymes et les mots voisins comptent également !

Éviter les répétitions trop lourdes

L’une des vieilles techniques black hat est de répéter à foison un mot-clé au détriment du contenu et de la qualité du texte. Ceci ne fonctionne plus de nos jours, car c’est très mal vu par les robots de Google.

Utilisez au maximum les synonymes ! Qui plus est, un expert se mesure en partie avec le champ lexical qu’il emploie.

Les Inuits sont réputés incollables quand il s’agit de glace, la preuve en est par l’étendu de leur vocabulaire à ce sujet.

Les autres aides de Yoast SEO

La requête cible est si importante aux yeux de Yoast, et à juste raison, que le plugin vérifie certains aspects : la longueur de l’expression et les mots utilisés.

Longueur de la requête cible

Yoast préconise de ne pas dépasser 4 mots. Il nous arrive d’utiliser une expression de 5 mots et cela est acceptable, même par Yoast qui place ainsi « longueur de la requête » dans la liste des points « déjà optimisés ».

Il y a donc une limite à la construction de la longue traîne.

Les mots à éviter

Certains mots portent très peu de sens, c’est le cas notamment des « mots de fonction » : le, la, les, un, une, et, ou, est, ont, etc. Ils ne participent pas à la compréhension du contenu par Google.

En effet, si vous choisissez, par exemple, comme expression cible « les jeux vidéos les plus vendus » vous remarquerez que l’internaute peut très bien noter : « le jeu vidéo le plus vendu ». Ces deux expressions, pourtant semblables, ne sont plus les mêmes pour Google.

Il est vrai, cependant, que les algorithmes s’améliorent au point d’adapter les recherches au singulier et au pluriel.

Évolution des algorithmes

Parlons-en justement de l’évolution des algorithmes. Nous avons vu dans cet article qu’il n’était pas du tout conseillé de répéter le mot-clé 5 fois dans une phrase. Il y a plusieurs années, cela permettait à une page d’être placée dans les premiers résultats de recherche. Les algorithmes d’aujourd’hui bannissent littéralement les pages, voire les sites, qui usent de ces mauvais procédés. Ce que vous devez retenir dans ces évolutions est que le souci premier de Google est de satisfaire ses internautes. Alors, si vous avez également dans l’optique de satisfaire au mieux vos visiteurs, vous êtes sur la bonne voie.

– Nicolas HEROLE

Si vous avez des questions et des commentaires, posez-les tout de suite en bas !

Pour aller plus loin, vous pouvez vous renseigner sur ce qu’est le SEO ! Cliquez !

Et si vous souhaitez savoir comment bien choisir vos mots clés, cliquez sur cette ligne !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer