Comment optimiser ses images avec Yoast SEO sur WordPress?

Publié par RedacDesign le

Comment optimiser ses images avec Yoast SEO

Vous avez installé le plugin Yoast SEO sur votre WordPress mais vous ne savez pas comment optimiser le référencement naturel de vos images. Elles sont importantes et vous le savez, car elles apparaissent dans les résultats de recherche et qu’elles profitent à l’acquisition et la conversion. Vous avez envie d’améliorer leurs performances organiques mais ne savez pas comment faire. Lisez la suite pour en savoir plus sur le SEO des images avec Yoast et WordPress.

Optimisez vos images pour le SEO en 8 étapes avec Yoast

En référencement web, les images jouent un rôle essentiel. Plus encore pour certains sites internet tels que les boutiques en ligne, les sites d’actualités et les plateformes informationnelles. Elles peuvent être à la base d’un achat en ligne ou d’une visite ; d’où l’importance de travailler leur SEO en suivant ces 8 étapes : 

Utilisez une image cohérente avec le texte de la page

Lorsque les moteurs de recherche indexent une image, ils prennent en compte le contenu global d’une page ou d’une section de la page (là où l’image se trouve) pour en déterminer le sujet. Plus un texte sera proche de l’image, plus il jouera un rôle important dans la définition de son sujet. 

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : intégrer une image de chien dans une page promouvant une voiture en espérant que Google comprenne que “la voiture a du chien”.

👍 Ce qu’il faut faire : ne pas intégrer d’image de chien sur la page qui promeut une voiture.

Insérez des mots clés dans le nom du fichier

Le nom du fichier de l’image fait partie des facteurs de son indexation. C’est-à-dire que les moteurs de recherche vont prendre en compte les mots clés y figurant pour déterminer ce qui apparaît dans l’image.

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : laisser le nom du fichier « IMG004.jpg » ou insérer des mots clés comme « optimisation-seo-image.jpg » alors que l’image représente une bougie.

👍 Ce qu’il faut faire : changer le nom du fichier par “grande-bougie-blanche.jpg” si l’image représente une grande bougie blanche.

Assurez-vous que l’image soit affichée aux bonnes dimensions

La qualité de l’image joue un rôle important. Les moteurs de recherche souhaitent délivrer la meilleure expérience utilisateur aux internautes. Ils doivent alors s’assurer que les dimensions du média soient cohérentes avec celles de la page dans un contexte de lecture (mobile, ordinateur).

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : réduire la taille de l’image à 100×100 pixels alors qu’elle sera agrandie sur tous les appareils ou garder la dimension initiale de 4000×4000 pixels.

👍 Ce qu’il faut faire : redimensionner l’image au format le plus propice pour son utilisation. Elle peut avoir un format par appareil (mobile/desktop) ou par apparence (aperçu/image).

Réduisez la taille du fichier au maximum

Les médias sont les fichiers les plus volumineux du web. Les images en font partie et sont souvent la cause d’un chargement de page plus long. Afin que l’internaute visualise le contenu le plus rapidement possible et que le contenu de la page reste fixe, il est primordial de réduire au maximum le poids de l’image, tout en gardant une excellente qualité visuelle.

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : laisser le poids de l’image à 3,5 Mo en espérant que cela n’impacte pas les performances de chargement de page.

👍 Ce qu’il faut faire : essayer le poids le plus petit possible tout en gardant une qualité optimale. Le poids d’une image au sein d’une page ne devrait dépasser 100 ko.

Ajoutez une légende sous l’image

La légende est un texte positionné sous l’image et associée à cette dernière via le code source de la page. Elle aide les moteurs de recherche à identifier le sujet de la page et les mots clés qui y sont placés favoriseront son référencement. La légende est un texte court de moins de 160 caractères.

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : laisser une image sans légende si elle représente un enjeu d’acquisition de trafic ou écrire une légende de 400 mots.

👍 Ce qu’il faut faire : écrire une légende courte et descriptive de l’image sans forcer l’ajout des mots clés principaux.

Renseignez l’attribut de texte alternatif

Le texte alternatif est avant tout un attribut servant l’accessibilité des pages web. Il est lu lorsque des personnes à facultés réduites utilisent la liseuse de leur navigateur web. Il apparaît aussi lorsque l’image ne se charge pas suite à un lien cassé ou une erreur de téléchargement. Le texte alternatif sert aussi aux moteurs de recherche à identifier le sujet de l’image.

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : intégrer une image sans attribut ALT ou le renseigner avec uniquement des mots pour le référencement.

👍 Ce qu’il faut faire : écrire un texte alternatif compréhensif, adapté pour le vocal et orienté vers l’utilisateur plutôt que l’intégration de mots clés. 

Configurez les données structurées pour les images

Les données structurées standardisent des informations précises sur les éléments d’une page web. Pour une image, elles servent à définir le sujet, la taille, l’auteur, le contexte et le rôle. Ce dernier introduit le média comme l’élément important de la page, la photo du produit, la représentation de l’actualité, etc. Les données structurées aident réellement les moteurs de recherche à comprendre le rôle d’une image au sein d’une page.

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : configurer les données structurées sur toutes images du site ou oublier de le faire sur les images importantes.

👍 Ce qu’il faut faire : renseigner les données structurées des images lorsque l’enjeu est important pour l’acquisition de trafic.

Intégrez les URL des images au sitemap

Enfin, la dernière étape consiste à intégrer les images dans votre fichier sitemap.xml. Ce fichier permet aux moteurs de recherche de découvrir de nouveaux contenus sur un site Internet. Les images en font partie et favorisent l’apparition de votre site web dans les résultats de recherche.

👎 Ce qu’il ne faut pas faire : imaginer que Google va retrouver toutes les images importantes du site tout seul et les indexer pour tous les mots clés.

👍 Ce qu’il faut faire : ajouter les URL des images dans le sitemap pour que les moteurs de recherche les retrouvent plus rapidement afin de les indexer.

Comment Yoast améliore le SEO des images ?

Yoast SEO possède un éventail de fonctionnalités. Leurs buts premiers sont de donner aux éditeurs de site web la possibilité de configurer toutes les informations importantes pour le référencement web. Parmi celles-ci se trouvent les fonctions SEO suivantes : 

Inclut les images dans le sitemap

En fonction de la version installée, WordPress ne crée pas automatiquement un sitemap. En utilisant Yoast SEO, d’une part, vous aurez accès à un sitemap par type de page (post, page, tag, author), et d’autre part, ils intégreront les URL des images avec celles des pages où elles sont affichées.

Utilise les URL des fichiers plutôt que celles réécrites

Les thèmes WordPress peuvent parfois réécrire les URL des images. Vous n’avez plus l’URL d’un fichier, mais celle d’une page web qui pourrait être indexée et défavoriser votre référencement web. Yoast SEO s’assure que toutes les images soient intégrées sur votre site web avec les URL des fichiers.

Vérifie la présence de l’attribut ALT

Lorsqu’un utilisateur ajoute une image à la bibliothèque média de WordPress, il peut oublier de renseigner les champs titre, description et texte alternatif. S’il ne le fait pas, cela signifie qu’à chaque intégration de l’image au sein d’une page, l’attribut ALT n’est pas transmis. Yoast SEO permet de vérifier que tous les textes alternatifs soient dûment remplis avant la publication d’une page web. Le texte ALT est aussi un champ vérifié pour l’utilisation de la requête cible.

Intègre les données structurées des images

Enfin, Yoast SEO permet l’intégration automatique des données structurées de l’image en fonction de son contexte. Les informations changeront si l’image est dédiée à l’actualité, la vente en ligne ou l’information classique.

Yoast SEO, c’est quoi?

Yoast SEO est un plugin WordPress permettant l’ajout de fonctionnalités au CMS afin d’intégrer les optimisations nécessaires à un bon référencement web. Il offre la possibilité de personnaliser la balise title d’une page et de renseigner la méta description tout en simulant l’affichage sur Google. Yoast SEO facilite la différenciation entre la donnée de la page et les métas pour les réseaux sociaux. Il assiste l’éditeur dans la conception du contenu afin de vérifier que la requête principale et les requêtes secondaires soient bien utilisées. 

Romain Malardé

close

Ne ratez aucun nouvel article sur la Rédaction Web, la SEO et WordPress !

En soumettant ce formulaire, j’autorise que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées pour permettre de me recontacter ou pour m’envoyer la newsletter et j’accepte la politique de confidentialité du site.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer